18.3.11

L'HYMNE ACATHISTE





L’une des hymnes les plus solennelles en l’honneur de la Mère de Dieu est représentée par l’Acathiste (du grec akathistos, debout), chant durant lequel les fidèles devaient rester debout. La paternité de ce chef-d’œuvre de la poésie hymnographique byzantine est attribuée au bienheureux Romain le Mélode (6°siècle). Cette hymne est composée de vingt-quatre strophes ; les douze premières présentent les épisodes de la vie terrestre de la Madone ; les douze autres strophes comprennent des louanges à la Mère de Dieu. Depuis 626, date de la victoire de Byzance contre les Perses et les Arabes, cette hymne est chantée solennellement le samedi de la cinquième semaine de carême. L’iconographie de cette hymne s’est formée à la charnière des 13° et 14° siècles dans la peinture monumentale du monde orthodoxe.  Au centre de la composition se trouvent « Les Louanges à la Vierge », autour sont disposées les illustrations des vingt-cinq strophes de l’Acathiste.
Elka Bakalova et Streten Petkovic,
Institut d’Études sur l’Art, Sophia, et Université de Belgrade
in « L’iconographie byzantine : illustration de la poésie liturgique»


 Acathiste en peinture murale extérieure, 15°s.,
Bucovine, Roumanie

Aucun commentaire: