21.2.13

OECUMÉNISME EXIGEANT DE BENOÎT XVI



Le Métropolite Emmanuel remet un message
et cadeau du Patriarche Oecuménique au
Pape Benoît XVI , 2011, photo: oekumenia.be


De lavis général, cest à l’égard de lOrient chrétien quont été accomplis les progrès les plus notables du pontificat. Dès 2006, le pape a rencontré le patriarche Bartholomeos Ier de Constantinople, avec qui il a cultivé des relations fructueuses. « Catholiques et orthodoxes ont la même structure fondamentale, issue de l’Église primitive, confiait-il en 2011; il était donc assez naturel que je déploie des efforts particuliers pour mener à bien cette rencontre-là ».
[...]
Avec les Russes, latmosphère sest nettement réchauffée, ce qua sans doute facilité une convergence de vues sur les questions morales. De concert avec le patriarche Kirill, Benoît XVI a souvent plaidé pour une alliance commune face à la sécularisation qui frappe lEurope. Certes, la rencontre espérée entre le patriarche de Moscou et l’évêque de Rome na pas encore eu lieu. Mais elle na jamais semblé si proche.
[...]
Au final, pour le dominicain Hervé Legrand, "la profondeur de sa pensée a permis des avancées considérables", et ce bien avant son accession à la fonction papale. Ce fin connaisseur cite en ce sens laccord de 2002 qui autorisa la communion eucharistique entre catholiques et "nestoriens", en dépit dun anathème datant du concile de Trente. Plus quaucun autre avant lui, insiste le Père Legrand, ce pape doué dune culture historique et théologique hors normes a su "articuler lunité de la foi et la diversité de la vie chrétienne; on a la preuve que sans lui cet accord comme celui dAugsbourg nauraient jamais vu le jour".

Quotidien La Croix 20.02.13, en ligne

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Offrir une icône orthodoxe à un catholique romain est sacrilège !
L'icône n'est pas une "simple image artistique pieuse"; elle est directement liée à la dogmatique propre aux orthodoxes (énergies incréés, refus du filioque, obéissance, jeune, prière et totale soumission aux canons de l'Église orthodoxe et bien d'autres choses...)..même dans sa construction, elle est totalement éloigné de l'art occidental catholique romain et athé, profane: sens de la perspective et des lumières totalement différentes artistiquement et spirituellement. !
Pour ceux que cela intéresse, deux livres d'importance: "La Théologie de l'icône" de Léonide Ouspensky & "l'iconographe et l'artiste" de Jean Claude Larchet. Pour la théologie orthodoxe: "essai sur la théologie mystique de l'Église d'orient" de Vladimir Lossky.
ISAAC (orthodoxe après avoir été catholique romain et avant cela musulman))

Chantal Kunz-Bagros a dit…

Tout d’abord bonjour,

Je publie votre commentaire par acquit de conscience, bien que son agressivité ne vous honore pas.
Le but de mes deux blogs est en premier lieu de plaider en faveur de l’oecuménisme qui tente de rassembler les chrétiens de bonne volonté dans l’amour du Dieu trinitaire, dans la vénération de la Vierge Marie et dans le respect des diverses sensibilités confessionnelles. Comme l’ont fait le Patriarche et le Pape.
Je continuerai donc à publier, en dépit des très rares critiques malveillantes et mal fondées.

PS: Je suis avant tout chrétienne et vénère les belles icônes orthodoxes dont ma maison est pleine.